SITE DE LA FÉDÉRATION DES CMPP (Centres Médico Psycho Pédagogiques)

Votre chemin : Accueil > Du côté des parutions > Lu et noté pour vous par Sylvie LUTON > Juin 2012


Juin 2012

EUROPE : Les modifications de la mise sur le marché des médicaments

Dans ce domaine la législation européenne date d’une directive de 89. C’est pourquoi la Commission européenne en a proposé une refonte pour réduire les délais des décisions sur les taux de remboursement et les décisions de mise sur le marché des médicaments à l’échelle européenne. L’objectif est de passer de 180 à 120 jours pour les médicaments originaux et à 30 jours pour les génériques. Or, les délais actuels en France sont de 500 jours ! En cas de non respect, des sanctions sont prévues avec dommages intérêts pour les laboratoires ou paiement d’une astreinte. On constate en effet que la concurrence s’est considérablement durcie sur un marché de 4 000 laboratoires et 630 000 employés.
De plus une arrivée plus rapide sur le marché des génériques doit permettre aux Etats d’accroître les économies réalisées ; un chiffrage a d’ailleurs été réalisé sur la perte subie du fait des retards : elle représenterait 20 % de leur montant.

LA GAZETTE - SANTE-SOCIAL N°84 D’AVRIL 2012 P 15

Politique française : Nos nouveaux ministres

En plus de l’événement majeur que constitue la parité, rien que des femmes auprès de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine ; en effet 3 femmes ministres déléguées l’entourent , Marie-Arlette Carlotti , chargée des Personnes handicapées, Michèle Delaunay, chargée des Personnes âgées et de la Dépendance et Dominique Bertinotti, chargée de la Famille. Le principal dossier devrait être celui de la dépendance, hissé au rang des priorités avec le vote d’une loi-cadre financée par une nouvelle cotisation. D’autres mesures sont évoquées pour l’adaptation de logements, un plan d’aide aux aidants , le doublement du plafond de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie ainsi que la création d’un volet spécifique Handicap dans chaque loi. Une agence de l’accessibilité est également prévue ainsi que la sécurisation de postes d’assistants de vie scolaire (AVS)

DIRECTION(S) N°97 de juin 2012 p 4 et 5

Établissements : la taille critique des organisations

L’objectif de réduction des dépenses publiques et la maîtrise de la dette pousse à la concentration dans le secteur social, médico-social et sanitaire et donc à l’accroissement de la taille des organisations et entraîne une forme de dévalorisation ou de remise en question de l’entité « établissement » et la disparition des petits établissements.
Dans un entretien accordé aux ASH, Jean-René Loubat, psychosociologue et consultant examine les avantages et inconvénients de la petite et de la grande taille mais aussi des paradoxes pouvant résulter du grossissement.
Il décrit la remise en cause et les difficultés liées au changement et aborde la notion de taille critique : celle qui serait adaptée aux évolutions relatives à chaque association et au-delà ou en -deçà de laquelle les dysfonctionnements sont présents.
En effet, au-delà des représentations habituelles, le modèle de l’entreprise montre bien que les deux types d’organisation peuvent cohabiter.
Il s’agirait plutôt de réfléchir dans ce secteur à un mode d’organisation qui allierait les deux modes : un gros organisateur qui articulerait de petites structures. Est-ce possible d’imaginer l’avenir dans un vaste réseau de petites unités interdépendantes ?
La réponse se trouve sans doute dans la variabilité des réponses : l’association doit posséder la bonne taille, c’est-à-dire adaptée à ses caractéristiques et lui permettant de s’adapter au changement.

ASH N°2759 du 11 mai 2012 p 25 et 26

Petite enfance : point sur l’offre d’accueil des enfants de moins de 3 ans

Le Haut Conseil de la Famille a dressé le bilan de l’évolution de l’accueil des enfants de moins de 3 ans sur la période 2008-2011.
Concernant les objectifs de développement qui avaient été fixés à fin 2012 de 100 000 places d’accueil collectif et de 100 000 places de garde par des assistantes maternelles, ils seraient loin d’être atteints : la progression du nombre de places serait de 27 700 nette et l’évolution du nombre d’heures qui constitue un indicateur plus précis de 12.6 % en 3 ans. L’accueil par des assistantes maternelles serait de 65 000 enfants de moins de 3 ans accueillis en plus sur ces 3 ans.
Quant à l’accueil à l’école maternelle, qui n’est pas obligatoire et possible dans la limite des places disponibles, la tendance est évidemment une très forte baisse due aux évolutions démographiques et aux diminutions du nombre de postes d’enseignants ; ainsi le nombre d’enfants préscolarisés a été divisé par 3 en 10 ans aboutissant au nombre de 94 600 en 2011.
Ndlr : le changement permettra peut-être aux petits de faire connaissance avec l’école avant 3 ans, mais on peut raisonnablement douter de l’inversion de cette tendance.

ASH N° 2761 du 25 mai 2012 p 10

L’anorexie masculine

Un article de Peggy Pircher analyse cette affection qui a été longtemps ignorée chez les garçons et qui reste plus difficilement décelée par rapport aux filles. Des similitudes existent entre les deux sexes : la peur de la féminité et l’évitement de la sexualité. Un article passionnant dans le N°595 DE L’ECOLE DES PARENTS DE MARS-AVRIL 2012 P 10 ET 11

Petite enfance Quelle prévention

Dans ce même numéro, un dossier intitulé « Petite enfance Quelle prévention » sur la définition de la prévention précoce, le rôle de la PMI, les options politiques sur la périnatalité en Seine-Saint-Denis, la question de la diminution de la durée d’hospitalisation après l’accouchement, un article sur les rituels de protection contre la mortalité infantile et une interview de Marie-Laure Cadart et Dominique Terres sur le débat engagé par les professionnels de la petite enfance autour de la prévention.
Dossier p 18 à 36

JUSTICE : une justice spécifique des mineurs

Christine Taubira dans une intervention du 2 juin a réaffirmé la nécessité d’une justice spécifique des mineurs reprenant les valeurs de l’ordonnance du 2 février 45. Elle entend travailler sur la cohérence d’une justice spécifique en s’appuyant sur le travail entre l’éducation et la sanction et l’individualisation de la réponse judiciaire. Faisant le constat que les réponses doivent être améliorées, notamment sur les délais de prise en charge en milieu ouvert, elle entend évaluer le fonctionnement des centres éducatifs fermés et renforcer le suivi des jeunes en milieu ouvert.
Ndlr : Une orientation plus préventive et curative que répressive

ASH N° 2763 du 8 juin 2012 p 12

FDCMPP - Féférer les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques