SITE DE LA FÉDÉRATION DES CMPP (Centres Médico Psycho Pédagogiques)

Votre chemin : Accueil > Actualités > Actualités des partenaires > Programme Rencontres Réseau Ados Cochin


Programme Rencontres Réseau Ados Cochin

Département de Médecine et de Psychopathologie de l’Adolescent
Professeur Marie Rose MORO
www.maisondesolenn.fr
RENCONTRES 2017-2018 DU RÉSEAU ADOS COCHIN
Organisées par le Pr. Marie Rose MORO
Coordination : Dr. Aurélie HARF*
reseauado.cochin@aphp.fr

Du genre au queer, quand les adolescents révolutionnent les identités sexuelles Dans la continuité du thème de l’année précédente, au cours de laquelle nous avons exploré le thème des amours et amitiés adolescentes, nous vous proposons cette année un détour du côté des questions de genre à l’adolescence. Les questionnements identitaires font partie intégrante de cette période de profonds bouleversements qu’est l’adolescence. Au sein de ces questionnements, la question de l’identité sexuelle émerge, plus ou moins bruyamment, support ou déplacement parfois d’autres questions identitaires.

Le contexte sociétal a changé. En Australie, la plus haute juridiction a décidé en 2014 qu’une personne pouvait être reconnue légalement comme étant ni de sexe masculin, ni de sexe féminin mais de genre neutre. En France, après le Défenseur des droits, c’est au tour de la Commission nationale consultative des droits de l’homme de préconiser l’introduction en droit français de "l’identité de genre", en lieu et place de "l’identité sexuelle". "S’affirmer homme ou femme est lié à une conviction profonde qui est souvent ressentie dès l’enfance", résume la commission. Ainsi, l’identité de genre est déconnectée du sexe assigné à la naissance, voire réassigné par un traitement chirurgical dans le cas des transsexuels. Même si de nombreuses personnes "transgenres" n’ont subi aucun traitement hormonal ou chirurgical de réassignation de sexe, il n’en demeure pas moins que leur "identité de genre" ne correspond pas à leur sexe biologique. "La transidentité est davantage une question d’identité, et non de sexualité", souligne la Commission nationale consultative des droits de l’homme.
Les conventions sociales, morales ont-elles changé ? Les adolescents viennent nous interroger et mettre sur le devant de la scène ces questions complexes, mêlant l’intime, le social, les identifications aux pairs, le rôle des réseaux sociaux. De nouveaux groupes d’appartenance se développent autour de la question d’identité de genre. Comment alors articuler cette quête identitaire avec la problématique adolescente si prompte à revendiquer des appartenances mais si mouvante et en construction ?

* Pédopsychiatre, Praticien hospitalier à la Maison des Adolescents de l’hôpital Cochin


Programme Séminaire

Chaque séminaire sera suivi de rencontres de 15h30 à 16h30 permettant un échange clinique avec ceux qui le souhaitent : pour mieux se connaître, discuter des situations à s’adresser et travailler la fonctionnalité du réseau.

Lundi 19 mars 2018 : « Dysphorie de genre de l’enfant et l’adolescent quelle clinique, quelle prise en charge ? »
Intervenant : Jean CHAMBRY (pédopsychiatre)
Discutant : Gilles GARCIA

Lundi 14 mai 2018 : « La norme de virginité chez les jeunes filles d’origine maghrébine en France
Intervenant : S. SKRANDRANI (psychologue)
Discutant : Bérangère BEAUQUIER

Ces rencontres auront lieu à la Maison des Adolescents (Salle S. LEBOVICI) de l’hôpital Cochin, le LUNDI de 14h00 à 15h30 Elles sont ouvertes aux professionnels sans inscription préalable


Conférence tout public

Mardi 10 avril 2018 de 19 h 00 à 21 h 00 :

Titre : « Corps et cultures à l’adolescence » Intervenant : Cristina FIGUEIREDO
Discutant : Marie Rose MORO

FDCMPP - Féférer les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques