SITE DE LA FÉDÉRATION DES CMPP (Centres Médico Psycho Pédagogiques)

Votre chemin : Accueil > Actualités > Agenda > Ateliers Claude Chassagny : Parenté, filiation...


Ateliers Claude Chassagny : Parenté, filiation...

Soirées théorico-cliniques
des Ateliers Claude Chassagny
les jeudis 5 mars et 2 avril 2020, de 20h à 22h30,
au CISP, 17 bd Kellermann Paris 13ème
sur le thème de la parenté, la filiation et l’inscription dans la famille
sous forme d’une conférence-débat avec Catherine Philippe, juriste

La filiation est le lien qui unit un enfant à ses parents. L’établissement de ce lien, comme son éventuelle disparition, obéissent à un certain nombre de règles de droit techniques dont il est intéressant de rechercher le fondement. Longtemps on s’est relativement peu intéressé à cette question dans la mesure où tout semblait aller de soi. En effet la mère ne pouvait être que la femme qui accouchait ; la famille reposant sur le mariage qui seul lui assurait une reconnaissance sociale, le père de l’enfant se trouvait être automatiquement le mari. Certes personne ne se faisait d’illusion sur la véracité de certaines situations mais on considérait qu’il s’agissait de mensonges « bénéfiques » puisqu’ils assuraient la stabilité sociale et satisfaisaient l’intérêt de l’enfant. Les questionnements sont devenus plus nombreux face à l’individualisme et aux progrès de la médecine et plus largement de la science. En effet la famille a cessé d’être vue uniquement comme un facteur de stabilité sociale, il s’agit maintenant aussi et surtout d’un lieu d’épanouissement pour l’individu. L’évolution des sciences offre d’ailleurs à ce dernier des possibilités inconnues jusque là (PMA, GPA, diagnostic prénatal…).

Nécessairement la société est amenée à se demander si les règles juridiques relatives à la parenté sont encore en adéquation avec le monde contemporain et si elles ne devraient pas faire l’objet d’une réforme. Il convient toutefois d’avoir conscience qu’une réflexion d’envergure est indispensable car il s’agit bien de déterminer quelle est la nature du lien de filiation. De nombreuses interrogations se posent alors : la parenté biologique ne peut-elle côtoyer la parenté d’intention que nous connaissons d’ailleurs déjà dans le cadre de l’adoption ? La maternité se caractérise-t-elle par l’accouchement ou par le lien génétique ? Ne peut-on être parent juridique que dans les hypothèses ou on pourrait être parent biologique ? Dans quelle mesure doit être satisfait le désir d’enfant ? Qu’est-ce que l’intérêt de l’enfant, comment et avec quels critères pouvons nous l’évaluer ?

Ces questionnements sont importants car l’individu, notamment durant la période qui lui permet d’accéder à l’âge adulte, a besoin de savoir comment il se place dans la société et comment la société le regarde, le considère, comment il est accepté par elle. Mais repenser, remettre en cause des positionnements familiaux immémoriaux mérite réflexion et ouverture d’esprit.


Tous les détails pratiques sur :

https://acchassagny.org/wp-content/uploads/2020/01/soire%CC%81es-parisiennes-2020-tarif-e%CC%81tudiant.pdf

FDCMPP - Féférer les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques