SITE DE LA FÉDÉRATION DES CMPP (Centres Médico Psycho Pédagogiques)

Votre chemin : Accueil > Actualités > Archives > Articles 2018 > « Stop à l’épidémie de TDAH »


« Stop à l’épidémie de TDAH »

Stop DSM et L’AFPEP-SNPP vous donnent rdv pour dire
« Stop à l’épidémie de TDAH »
LE 13 OCTOBRE 2018 À PARTIR DE 9H

Amphi Charcot
Hôpital La Pitié-Salpétrière
47 Bd de l’hôpital
75013 Paris

L’épidémie de TDA/H est devenue un fait social majeur. Il est donc important que les personnes impliquées ou concernées par cette « épidémie » en cherchent les raisons et proposent des solutions pour l’enrayer ainsi que des pistes alternatives. En effet, les questions qu’elle soulève visent à la fois les orientations de la psychiatrie et les évolutions de la société, en particulier à propos de la place donnée à l’enfant.

Le TDA/H serait-il un fourre-tout qui mélange des difficultés de toutes sortes afin de mieux masquer différents problèmes, éducatifs, sociaux, pédagogiques ou même politiques ? Le risque d’un nouveau scandale sanitaire se dessine, non seulement en raison de la banalisation des prescriptions de psychostimulants à des enfants, mais aussi du peu d’études sur leurs effets à long terme.

Devenu « trouble neurodéveloppemental » depuis le DSM 5, le TDA/H est présenté par ses promoteurs comme la conséquence d’une modernisation de la psychiatrie. En réalité, cette soi-disant avancée scientifique liée aux neurosciences et à la neuro-imagerie s’appuie avant tout sur les effets à court terme de la prescription de méthylphénidate. Suggérer que le diagnostic de TDA/H réduit l’errance thérapeutique ne traduit-il pas plutôt l’actuelle régression de la psychiatrie clinique ? Poussée par un naturalisme qui annule le psychisme et la subjectivité, celle-ci acceptera-t-elle de devenir une médecine d’organe, une médecine du cerveau ?

Ces différentes questions seront débattues au cours du colloque « TDAH, Stop à l’épidémie », qui réunira parents, usagers et professionnels de la santé mentale, mais aussi des spécialistes de l’enfance, de l’éducation, de l’enseignement, ainsi que des scientifiques, neurobiologistes et sociologues.



PROGRAMME DES JOURNÉES :

9 H : Introduction des journées
Dr Patrick Landman : Président de Stop DSM. 
Dr Patrice Charbit : Président d’honneur du syndicat national des psychiatres d’exercice privé.

9h30 : Le point de vue scientifique

Pr Sami Timini : Pédopsychiatre. University of Lincoln.(UK)
François Gonon : Neurobiologiste. Directeur de recherche CNRS.
Dr Gilles Mignot : Pharmacologue. Rédacteur à la revue « Prescrire ».

11h : Une question de société

Xavier Briffault : Chercheur en sciences sociales et épistémologie de la santé mentale. CNRS.
Dr Gaby Keyser Weber : Psychologue. Education nationale.

12h30 : Déjeuner

14h30 : « Une question Politique »

Dr Jean Chambry : Pédopsychiatre, chef de pôle GHT, Psychiatrie Neurosciences, Paris.
Pr Gérard Pommier : Psychiatre Psychanalyste.
Dr Tristan Garcia-Fons : Pédopsychiatre Psychanalyste.

16h : Les alternatives

Pr Michel Botbol : Pédopsychiatre. Secrétaire aux publications à la WPA.
Dr Béatrice Guinaudeau : Pédopsychiatre.
Dr Dominique Tourrès Landman : Pédopsychiatre Psychanalyste.
Dr Hervé Bentata : Pédopsychiatre Psychanalyste.

17h 30 : Conclusions des journées

Pr Pascal-Henri Keller : Professeur de psychopathologie Psychanalyste.
Dr Claude Gernez : Psychiatre Président de l’AFPEP-SNPP.


Tarif unique d’inscription : 30€
règlement par chèque à l’ordre de l’AFPEP-SNPP à l’adresse suivante :
AFPEP-SNPP 21, rue du Terrage 75010 Paris



Associations partenaires :

Analyse Freudienne
Association Lacanienne Internationale
Association Pour La Psychanalyse
École de la Cause Freudienne
Ecole de psychanalyse des forums du Champ Lacanien
Espace Analytique Isadora
Fondation Européenne pour la Psychanalyse
Le Cercle Freudien
Psychanalyse Actuelle
Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital
Société de Psychanalyse Freudienne

Union syndicale de la Psychiatrie

FDCMPP - Féférer les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques